CYCLISME: 3 repères pour bien sprinter

Si être performant dans l'ascension d'un col demande des ressources importantes du point de vue énergétique et dans la gestion en continue de ces dernières, sprinter est un art substil!

Au-delà de l'image d'Épinal "grosses cuisses / gros braquet", plusieurs autres paramètres entrent en ligne de compte et peuvent servir aux cyclistes de tous niveaux:
1- être équilibré sur son vélo: pas trop devant pour ne pas perdre en motricité (pneu qui dérape) et ni trop en arrière (pattern de pédalage inefficace),
2- prendre peu de place sur son vélo: on ne sprinte pas comme on grimpe un col alpin. Si je sprinte, j'ai le nez sur la potence pour ne jamais sentir le vent sur mes épaules.
3- savoir créer de la vélocité: un sprinter est capable d'exploiter un large panel de fréquence de pédalage et est très efficace sur les hautes fréquences. Sachant que nous avons tous plus ou moins les mêmes braquets, c'est celui qui tourne le plus vite les pédales qui sera vainqueur.

Sur ce medley de sprint en World Tour, observez les vainqueurs: ils maitrisent mieux ces 3 points que leurs adversaires lors de leur victoire.

Préparez-vous pour les courses cyclistes FFC avec mes plans d'entrainement: contactez-moi par mail à azurperf@yahoo.fr

Laisser un commentaire