Everest: un an déjà!

J'ai beau être un entraîneur pour sportifs de compétition, les lignes d'arrivée ne sont pas toujours matérialisées par une arche et des feux d'artifice. Certains parcours sont raides, très raides et sont mortellement dangereux mais très symboliques.

Il y a un an, Tahar MANAÏ grimpait l'Everest après avoir faillit y laisser sa peau en 2015. En effet, il se préparait à une première ascension lorsqu'un séisme ravagea le Népal et notamment le camps de base du toit du monde. Tahar échappait à une avalanche et le tremblement de terre rendait impossible toute ascension.

Après une préparation dense, mêlant musculation avec Vincent LUNEAU et entraînement en altitude sous mes ordres, Tahar accomplissait un de ses 7 rêves car l'Everest n'est qu'une étape dans son projet 7 SUMMITS.

C'est donc un anniversaire important dans une vie d'entraîneur, probablement au même titre qu'une médaille internationale.

 

Laisser un commentaire