Multisport: Comment impliquer un sportif dans sa performance ?

Si un entraineur n’est pas en capacité de répondre à cette question, c’est qu’il est tout neuf dans le métier ou tout simplement qu’il n’y a pas d’implication intellectuelle dans son travail.

En fait, il ne recrache que ce qu’il a déjà en tant qu’athlète ou ce qu’il a vu faire de la part d’autres entraineurs……et malheureusement le résultat sera probablement très limité en terme de progression ou de résultat brut.

Une des questions secondaires qui permet d’échafauder une réponse serait : que veux-tu faire des athlètes dont tu as la charge ?Des robots sous dépendance ou des athlètes en pleine conscience de leurs efforts ?

Quand on connait la réalité de la vie d’entraineur, je pense qu’avoir des athlètes autonomes permet plus de performance à l’échelle d’une carrière.

Par exemple, ce WE pour différentes raisons, je ne suis pas du déplacement en Coupe de France ; au-delà de la déception de mon absence (ou pas), mes cyclistes sont capables de se prendre en main et installer eux-même tout le barnum qui permet de faire une course complète.

L’entraineur est :

  • Un garde-fou contre l’incohérence des athlètes lorsqu’ils sont dans l’euphorie ou le stress,
  • Un questionneur pour forcer le sportif à trouver les réponses, peut-être pas immédiatement mais au moins cela génère l’expression d’hypothèses probables,
  • Un transmetteur d’expérience grâce aux essais-erreurs antérieurs en tant qu’entraineur mais aussi en tant qu’athlète. Si pour ma part, je n’ai jamais été cycliste ou triathlète professionnel, j’ai eu une belle carrière de sportif avec plus de 20 Coupes du Monde, 4 Mondiaux et 4 Europes à mon actif. Cela forge une expérience de ce qu’est la Haute Performance et permet de gagner du temps.

Donc comment impliquer le sportif dans sa performance ? Tout simplement en le laissant maître de son projet.

Que veux-tu faire ? Comment aimerais-tu le faire ? Le tout dans le cadre de ce que, moi entraineur, je sais ou peux faire. Si nous arrivons à déterminer ensemble ce qu’on veut faire dans ce cadre, le sportif est réceptif à la charge d’entrainement, accepte les difficultés et apprécie d’autant plus les bons moments.

Frédéric HURLIN

Entraineur cycliste et triathlon / www.azurperformance.fr

Laisser un commentaire