Réponse à Madame la Ministre

Madame la Ministre,
Je vous remercie pour votre soutien; malheureusement, il ne servira pas à grand chose face à la maladie, aux décès et pour ceux qui restent, la tristesse.
De manière, plus pragmatique, votre soutien écrit ne rendra pas le travail détruit en un éclair alors que construit lentement. 
Vous n'êtes pas directement responsables mais comme dans une équipe sportive, si un des membres du collectif se loupe, toute l'équipe est en échec. 

En tant qu'entraîneur, comme vous le soulignez, j'essaye d'être exemplaire mais il serait bon que nos dirigeants politiques le soient encore plus en matière de gouvernance.
J'attends d'ailleurs avec impatience votre questionnaire pour vous exprimer le fond de ma pensée.

Par ailleurs, Madame la Ministre, il y a une phrase que je ne comprends pas bien: vous écrivez "En tant qu'éducateurs et éducateurs sportifs en particulier , vous avez le profil de compétences et l'expérience de l'engagement bénévole".
En fait, vous estimez et basez votre politique de développement de l'activité physique et compétitive en pensant que les éducateurs sportifs sont tous des bénévoles.

Madame, en dehors des CTS, il existe une petite mais très motivée population de coachs dont le métier est d'entrainer, de former de jeunes sportifs équilibrés, d'essayer de faire gagner des compétitions et représenter la France.
Ces entraineurs passent des diplômes onéreux avec des emplois précaires, souvent plus pour la gloire que pour le salaire.
A priori, le chapitre de la professionnalisation de l'encadrement sportif est rapidement passé aux oubliettes.

Donc, non Madame la Ministre, non, je ne remplacerai pas les Services de l'État. Pour une fois, je vais être un peu égoïste et simplement essayer de sauver ma boite créée en sortant de l'université il y a maintenant 11 ans.
L'ensemble des personnes au "chômage technique" ne sont pas là pour rattraper les errements politiques des 40 dernières années.

Sportivement

HF

Courrier de Madame la Ministre des Sports en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire