Sport français: un autre paradigme à envisager.

Un article intéressant que je vous laisse découvrir: https://sport.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/tokyo-2020-claude-onesta-constate-un-affaiblissement-general-de-la-france-aux?fbclid=IwAR3uosRTd8aBe4vPbwsuDckBat78R6uKLNxitKCDXYUJGS1C4XBtdBBXvpk.

Bien sûr, mes amis conseillers techniques régionaux ou nationaux ne vont pas aimer mes propos mais pour 1 entraineur national de grande qualité, nous avons 9 cadres de piètre niveau.

Et si, aujourd'hui, on arrêtait de croire qu'un CTR ou un CTN a la science infuse et qu'un entraineur privé n'a pas les compétences alors qu'il peut apporter beaucoup et sur des modalités d'action différentes.
J'ai vraiment ressenti cette opposition "public/privé" lors d'un des entretiens pour me présenter au DESJEPS en décembre dernier. D'ailleurs, j'ai décliné la formation car elle ne correspond pas à la réalité du professionnel de l'entrainement cherchant à se former en parallèle de son activité. 

La pige d'un spécialiste privé et la réelle obligation de résultats pour continuer à jouer dans le jeu de la haute performance sont probablement la voie à suivre...

Laisser un commentaire