TRAIL: la science chez le trailer.

Voilà la recherche telle que je l'apprécie, pas decontextualisée, hors sol mais au plus près du pratiquant. 

Les études menées durant l'UTMB valident des observations déjà réalisées sur différents sports d'endurance démontrant l'importance de la préservation de la force pour maintenir son endurance générale. 

Très longtemps, on a refusé de faire cohabiter ces 2 qualités qui semblent antinomiques: un marathonien ne faisait jamais de musculation, un musculo ne faisait jamais d'endurance. 
Pourtant les nordiques ont depuis très longtemps remis du lien en intégrant la musculation dans le processus d'entrainement. 

À chaque distance de course correspond un pourcentage de force au même titre qu'un pourcentage de VMA. 
Si on échine à élever sa VMA pour augmenter par "ruissellement" le pourcentage de VMA utilisé durant son objectif, pourquoi ne ferait-on pas de même avec la force musculaire, notamment en trail, où on sait que les dégats musculaires sont énormes?

Les trailers que j'encadre s'astreignent toute l'année à 1 ou 2 séances de préparation physique selon la disponibilité afin de créer un physique dans un premier temps puis un physique plus performant.
Force est de constater que le niveau de pratique s'en trouve maximiser.

www.azurperformance.fr

Laisser un commentaire