Triathlon: optimiser le début de printemps.

Voici conseils et axes de travail pour finir l'hiver en grande pompe! Les mauvais jours vont bientôt toucher à leur fin (enfin, on l'espère tous!), le calendrier des triathlons est booké mais pour ne pas perdre le fil d'une préparation, fixer de nouveaux objectifs techniques ou physiologiques est important.

Natation: ne zappez pas l'échauffement. C'est un moment pour entrer dans la démarche d'entraînement mais aussi pour éviter les blessures articulaires ou les contractures musculaires notamment dans le dos. Une petite vidéo pour vous donner des idées en cliquant ici.

 

Natation: ne noyez pas votre technique! Respirez des 2 côtés, devant, recherche d'allonge dans la phase aérienne, fixer son coude dans la phase aquatique sont de petits détails que le nageur a tendance à oublier avec l'accumulation du kilomètrage.

Vélo: validez votre positionnement avec un professionnel. Sur une course sprint, on doit générer des watts efficacement, sur du long, on doit avoir une économie de pédalage qui permet de courir longtemps. Un spécialiste du positionnement doit intervenir si vous ressentez des douleurs lombaires ou cervicales et ne vous sentez pas véloce. Celui-ci interviendra aussi dans le positionnement de vos cales sur vos chaussures ou dans le choix d'une selle cohérente avec la position de vos ischions.

Vélo: adopter un capteur de puissance: cela fait longtemps que j'en parle mais il est temps de sorti
r de la préhistoire. Rationnalisez vos séances d'entrainement, évaluez votre progression et maîtrisez votre rythme de course sont des éléments nécessaires de la performance. Un entraîneur vous aidera à construire vos séances et à analyser vos datas. Aujourd'hui, l'offre ne manque pas entre le Powertap, SRM ou Rotor. D'ailleurs, mon partenaire Activasport vous offre 1 mois de coaching en cliquant ici.

Course à pied: choix de chaussures, c'est maintenant! Il ne faudra pas se décider 10 jours avant votre première course. Testez, demandez conseil pour vous équiper de runnings correspondant à votre foulée. Au-delà du confort, votre intégrité physique sera la priorité et vous aurez le temps de valider votre choix.

PPG: un entrainement à part entière. Prendre le temps de renforcer sa nage avec des élastiques est un plus. Réalisez des exercices de gainage protégera votre dos. Visitez notre chaine Youtube pour découvrir quelques idées d'exercice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, il reste du pain sur la planche! Donc à vous de jouer!

En cas de problème, un entraîneur est une source de conseil sûre!