Un professionnel, c’est cher mais savez-vous combien vous coutera un incompétent?

Sous cette boutade et devant certaines publications d’une rare pauvreté, il convient de rappeler qu’Internet est un superbe outil pour connecter les gens mais que lorsqu’un sportif recherche un entraineur, on doit venir chercher un professionnel formé et spécialiste dans son domaine.

Par exemple, dans mon cas personnel, je n’effectue aucun suivi diététique car cela n’est pas tout simplement pas mon métier. Je travaille en partenariat avec un professionnel formé à cette spécialité car à force de vouloir être spécialiste en tout...on est bien à rien!

Quelques rappels réglementaires:

Obligations réglementaires pour un éducateur sportif :Un éducateur sportif doit respecter différentes obligations pour exercer contre rémunération sur un terrain d’entraînement :

- Obligation de qualification : les éducateurs sportifs doivent être titulaires d’un diplôme ou d’un certificat de qualification permettant l’encadrement ou l’entrainement d’une activité physique. L’obligation de qualification s’applique aux éducateurs exerçant leur activité contre rémunération.

- Obligation d’honorabilité́ : les éducateurs sportifs sont soumis aux dispositions de l’article L. 212-9 du code du sport. Tous les crimes, certains délits notamment relatifs aux acitvités avec des mineurs génèrent une situation d’incapacité totale ou partielle pour la personne concernée.

- Obligation de déclaration : un entraineur désirant encadrer contre rémunération, à titre d’occupation principale ou secondaire, de façon habituelle, saisonnière ou occasionnelle, doit se déclarer auprès de la DDCS ou DDCSPP de son principal lieu d’exercice.

Cette déclaration permet de garantir aux pratiquants que les éducateurs sportifs satisfont aux obligations de qualification et d’honorabilité́ grâce à une carte professionnelle.

Un sportif qui fait appel à un entraineur se doit de vérifier que ce dernier dispose d’une carte professionnelle. C’est possible sur le site suivant : http://eapspublic.sports.gouv.fr/CarteProRecherche/Recherche.

Vous pouvez, par exemple, prendre connaissance de mes diplômes et carte pro sur mon site: http://www.azurperformance.fr/janet-doe/.

Cas des entraineurs en ligne :Il s’agit ici aussi d’un vide intersidéral législatif : il n’y a pas d’intervention de terrain, il ne s’agit « légalement » que de conseils, rémunérés certes, mais uniquement du conseil.

Donc tout un chacun peut devenir « entraineur en ligne » sans être formé, déclaré auprès des services de l’État et assuré avec une assurance responsabilité civile.

Il convient donc aux sportifs intéressés d’être curieux et de s’informer sur les sites internet des entraineurs du niveau de formation et même si ce n’est pas légalement nécessaire, de la déclaration et de l’assurance du coach.

Dans mon cas précis, j’ai été formé pendant 6 ans pour entraîner et je poursuis mon formation de manière continue, je ne me suis pas réveillé un matin en me disant que j’arrondirais bien mes fins de mois en entrainant alors que je n’en ai pas les compétences.

Bien sûr, une formation ne garantit pas que vous aurez un entraineur en or mais vous vous prémunissez contre les charlots qui pensent que l’entrainement n’est qu’une simple reproduction de ce qu’ils font eux-mêmes à l’entrainement ou un métier qui ne se déroule que derrière un écran.

Entrainer est un métier dont on doit respecter les professionnels! Chaque professionnel a un domaine de compétence sur le terrain et n’est pas un spécialiste de tous les sports à la mode!

Laisser un commentaire